L’endettement  des entreprises françaises pendant le confinement

La pandémie de COVID-19 a engendré une crise économique, qui touche presque tous les pays du monde entier. Pas un seul pays ni un seul secteur n’est épargné par le COVID-19 et ses conséquences. En période de récession 100% des entreprises en France sont concernées, notamment avec les mesures de confinement qui ont été prises par le gouvernement.

Le sort des entreprises françaises suite à la crise de la pandémie de COVID-19

La France serait déjà en récession économique à cause des dégâts causés par la pandémie. Mais le gouvernement a vite agit sur le PIB en le revoyant à la baisse d’1% contre une estimation à +1,3%. Le report de paiement des impôts et des cotisations pour les entreprises, la garantie de prêt aux PME/ETI pour environ 300 milliards d’euros, l’instauration du chômage partiel, qui représente environ 15 à 20 milliards d’euros si la crise dure plusieurs mois. Toutes ces mesures prises par l’Etat français ne sont que des coups, que reçoit l’économie. Toute fois si des solutions à long termes ne sont pas prises, cette situation pourrait replonger l’économie dans une crise sans issu. Encore il faut remarquer que toutes les entreprises ne sont pas prêtes à faire face à la situation actuelle. Mais pour celles qui continuent et qui ont un plan d’activité, le scénario envisagé est une baisse du chiffre d’affaires, à cause de l’arrêt brusque de l’économie pendant plusieurs mois. Ce qui implique que de nombreuses entreprises seront confrontées à de sérieux problèmes de trésorerie et à de gros risques de faillites. Plusieurs portes seront fermées et des employés sans travail.

L’économie pourrait recevoir un cout à long, avec la pandémie du COVID-19

Les conséquences de la pandémie sont susceptibles de durer pendant longtemps. Le secteur des transports internationaux et du tourisme pourraient ne jamais retrouver leur cours normale. Ceci serait dû aux différentes restrictions imposées aux frontières. Aussi certains consommateurs pourraient rester réticents à l’usage des transports en commun et courir vers d’autres moyens ou moins se déplacer. Avec le confinement le télétravail  a été plus développé, ce qui prive les restaurants et magasins de leurs clientèles. Si à la longue cette méthode de travail à distance continue, des salariés pourraient déménager en périphérie. D’autres pourraient perdre leur  emploi, ce qui se répercute en grande  partie sur l’économie.

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.