Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans avec Yves Klein et une exposition dédiée au folklore

Le Centre Pompidou-Metz a été inauguré le 12 Mai 2010 dans la capitale mosellane. Pour la célébration de ses dix ans, il propose dans son programme de la période estivale un conciliabule entre Yves Klein réputé pour ses monochromes bleus, et près de 30 artistes contemporains étrangers. Il propose également une exposition particulièrement dédiée au rôle du folklore dans les ouvrages contemporains.

Emma Lavigne, l’ancienne dirigeante de l’institution messine pendant 4 ans, l’actuelle directrice du palais de Tokyo et commissaire de la fameuse exposition « le ciel comme atelier, Yves Klein et ses contemporains », affirme que ces deux expositions sont la preuve de l’implication du Centre Pompidou-Metz dans les autres territoires de l'Europe outre que la France.

Une exposition incroyable et très attendue

À travers neuf sections, un conciliabule thématique se forme entre le célèbre peintre de l’après-guerre Yves Klein (1928-1962) et certains artistes italiens, allemands, contemporains, japonais, avec lesquels il ressentait de profondes affinités.

Le programme de cette exposition incroyable et très attendue, est établie jusqu’au mois de février 2021. Le Centre culturel a en effet fermé pendant trois mois en raison de la pandémie du covid-19. Et le 12 juin, il a rouvert ses portes de nouveau avec l’exposition de folklore qui est prévue jusqu'au mois d’Octobre.

Kandinsky, Gauguin, Sérusier, Brâncusi, Münter

Cette exposition amène à se demander l’élément qui pourrait rapprocher deux univers que tout oppose en aspect : l’art moderne, considéré comme un détachement avec le passé pour la création de quelque chose de nouveau, et le folklore, rattaché au passé, au collectif, à la tradition et à l’immatérialité.

La première section étudie le rôle que joue le folklore dans les créations des français comme Paul Sérusier, Paul Ganguin, du Roumain Constantin Brâncusi ou du couple Gabrielle Münter et Vassily Kandinsky.