ADN, Crunchyroll, Wakanim... La montée en puissance des plateformes d'animés japonais

Tout comme les services de streaming généralistes comme Amazon, Disney+ ou Netflix, les plateformes spécialisées ont eux aussi « bénéficié » du confinement, pour ne pas dire sauver. C’est le cas de Crunchyroll, de Wakanim et Anime Digital Network (ADN) qui sont les trois références en ce concerne l’animation japonaise en France.

Le simulcast

L’époque de la collection Manga Vidéo Libraire, du Club Dorothée, des VHS sous-titrés chez Dynamic Visions, semble bien lointaine. Cette époque où il fallait attendre pendant des années avant de pouvoir découvrir le top des animés. Aujourd’hui, tous les animés sont disponibles une heure après leur diffusion au Japon. On les appelle les simulcasts pour « diffusion simultanée ». Le simulcast, c’est le nerf de la guerre des plateformes en ligne.

Un service VOD avec publicité ou avec abonnement

La demande en japanimation sur la plateforme spécialisée est devenue de plus en plus forte. Si les abonnés n’ont pas accès à leur contenu à l’heure convenue, ils iront chercher ailleurs. Face à cette situation, les simulcatsts sur ces plateformes sont alors disponibles une heure après pour les abonnés payants et gratuitement 7 jours après, contrairement aux séries les plus populaires. Certains animés populaires sont même proposés gratuitement en direct sur ADN.

Ainsi, l’une des spécificités des plateformes de japanimation est de proposer un service de VOD avec abonnement (SVOD) et avec publicité (AVOD), avec une offre d’environ 8.000 épisodes, soit 10 à 20 simulcasts par saison.

Une association avec la plateforme Netflix

Les plateformes de japanimation opèrent également avec leur premier concurrent sur le marché. Elles permettent à Netflix de proposer en exclusivités au public quelques contenus en japanimation, puis de le ramener vers elles pour la suite. Par ailleurs, Netflix possède aussi ses propres exclus.

Un marché en pleine transformation

Les chiffres ne peuvent pas vraiment être comparés, car les territoires ne sont pas les mêmes, cependant ADN, le numéro en 1 en France, enregistrait près de 100.000 abonnés en fin 2019, tandis que Wakanim et Crunchyroll enregistrait près de 2.000.000 dans le monde.

Après avoir coproduit des animés, Crunchyroll a mis en place le Crunchyroll Originals issu de l’association avec la plateforme WEBTOON afin adapter leurs webcomics en animés. Wakanim est le seul à proposer des épisodes en français 15 jours après la version VOST. Un nouveau défi pour un public différent.